Cocon Finance – Prenez soin de vos finances

Pour Adam Smith, augmentation de la population est synonyme d’augmentation de la richesse. Thomas Malthus, pasteur chargé de l’aide aux pauvres dans sa commune, est frappé par la misère engendrée par les mauvaises récoltes de 1794 à 1800. Il s’intéresse alors aux problématiques du progrès, de la croissance de la population et de la richesse. Son ouvrage principal, Essai sur le principe de population, connait une grande popularité et conduit à un des premiers recensements de la Grande-Bretagne. Si ses thèses et pronostics se sont révélés en partie fausses, ses problématiques restent d’actualité.

Avec la publication Des principes de l’économie politique et de l’impôt, David Ricardo développe et enrichit les thèses de la valeur, du libre-échange popularisées par Adam Smith.

Pour Daniel Villey, « les bases essentielles du système ricardien ? la loi de la population, la loi des rendements décroissants, la théorie de la rente ? viennent de Malthus ». Pour Malthus, la population a tendance à augmenter géométriquement alors que la production de denrées alimentaires ne s’accroît que de manière arithmétique. Pour rétablir l’équilibre, la Nature dresse des obstacles efficaces (famines, épidémies etc.) mais inhumains. Pour Malthus, un pasteur, il conviendrait plutôt de limiter la reproduction par des moyens artificiels. Il y a chez lui un certain pessimisme sur les capacités d’augmenter la production du fait de la Loi des rendements décroissants. Malthus conteste également qu’une économie de marché conduise automatiquement au plein emploi comme le fera également Keynes plus tard.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_(discipline)

Consultez cette page sur ce thème : Allez sur la page.

Cocon Finance - Prenez soin de vos finances

Post Author: Laurent Garcia